Qu’est-ce que la légionellose et sa relation avec la climatisation ?

Vous avez un projet ?

On a souvent entendu plusieurs rapports qui parlent de la légionellose et des différents dispositifs de climatisation. Pour expliquer, la bactérie Legionella n’est pas vraiment visible dans les agencements de climatisation à refroidissement par air. Il s’agit d’une infection provoquée par une bactérie réputée sous le nom de «  Legionella  », apparu en 1976 durant un congrès de la Légion américaine à Philadelphie.

Mais, qu’est-ce que la légionellose et sa relation avec la climatisation ?

Les multiples dangers liés à la légionellose

Car les équipements de climatisation sont tributaires de l’air frais provenant du dehors, ils sont susceptibles à contenir de légères gouttelettes d’eau des tours de refroidissement, des sources aérosols ou des bornes fontaines. 

Les processus de traitement de l’air permettent fréquemment à assurer la recirculation pour limiter la consommation énergétique. Lorsque la bactérie se trouve dans un emplacement bien déterminé, de l’air contaminé peut, par conséquent,  circuler dans le foyer climatisé autour de ce lieu.

Durant la saison froide, l’air sec et froid est bien humidifié. En effet, le chauffage engendre une baisse de l’humidité de l’air. Pour ce faire, des unités d’humidification spécifiques sont adaptées. En se basant sur les normes, ces équipements doivent disposer des systèmes de désinfection pour garantir une très bonne qualité d’air.

Il faut savoir qu’il existe des experts pour concevoir des solutions pertinentes aux risques liés à cette maladie. Il vaut mieux contacter ces spécialistes pour vous aider à bénéficier d’un processus de climatisation sain dans son habitation.

Comment prévenir la propagation de la légionellose ?

Les immeubles sont les constructions les plus explosés aux flambées de légionellose puisqu’ils possèdent des systèmes sophistiqués d’approvisionnement en eau. 

Il existe donc des directives sévères qui se rapportent à l’entretien et le suivi de ces processus d’eau, particulièrement la conservation de l’eau refroidie à une température de moins de 20°C ou bien chauffée à plus de 60°C dans l’objectif d’éviter une éventuelle épidémie de légionellose.
Il est bien important également de réaliser un entretien périodique  pour contrôler et déterminer tout risque d’existence de Legionella dans les canalisations d’eau, ce qui permettra à l’utilisateur d’exécuter toutes les procédures de contrôle nécessaires. 

Dans un cas où on discerne une prolifération de légionellose, on devra le signaler, avant que la maladie ne se propage de plus en plus. C’est vraiment très important vu que cela peut constituer un considérable risque aux utilisateurs et à tous les membres de leur famille.
Draguignan est l’une des régions qui utilisent quotidiennement les climatisations. La meilleure manière d’y parvenir est de toujours embaucher des spécialistes pour s’occuper de l’entretien des systèmes de climatisation Draguignan afin d’éviter une telle maladie.  

La relation entre la légionellose et la climatisation

D’après les statistiques, un nombre compris entre environ 8 000 et 18 000 personnes dans les pays de l’Europe ont été hospitalisées chaque année à cause de la maladie du légionnaire. Ces chiffres ne prennent pas encore en considération les personnes qui n’ont pas été analysées ou qui n’ont pas été affichées. 

On pourra attraper la bactérie Legionella particulièrement dans les lacs, les rivières et d’autres emplacements où l’on trouve de l’eau douce. La prolifération de celle-ci est assez faible vu que la température de l’eau est assez basse afin de permettre la mitose de la bactérie. 

Les processus de climatisation et de distribution d’eau présentent un risque de légionellose dans le cas où ils ne sont pas entretenus convenablement. Pour une température comprise entre 20 et 45 C°, les bactéries peuvent se multiplier et se répandre très rapidement. Cela peut envenimer les endroits considérables du système de l’eau.
Par ailleurs, un environnement propice pourvoit de la nourriture.

Les impuretés, comme les boues, les algues, le tartre et la rouille sont des types de nourritures préférés pour ce genre de bactéries. Les hôpitaux, les hôtels et les grands bâtiments présentent aussi un environnement propice pour sa multiplication dans le cas où ils sont dotés d’un dispositif de climatisation qui permet au refroidissement de l’eau. 

Plusieurs dispositifs d’eau artificielle peuvent aussi faire l’objet d’une contamination, tels que les bains, les fontaines, les douches, les arroseurs de jardinage, les robinets d’eau, les humidificateurs d’eau et les spas.

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *